La Grâce, elle régit mon existence. L’Observance est notre fil d’Ariane. Comme si on ne savait pas où allait, tout en sachant où aller. Disons sans se poser de question, comme si dans l’instant, le chemin était tout tracé. Je ne vois que La Grâce, partout. Elle régit mon existence, comme d'un chef d'orchestre qui dirige la construction de la partition. Comme si je n’avais pas besoin de me préoccuper des grandes lignes. Elle me guide, me donnant la république sur les actes posés dans l’instant, me donne des opportunités de chaque instant. Quand on donne, on reçoit…se mettant bien au-dessous de la source qui coule, conscient de la technique du SaintNom, de l'Observance. 
 
Quand la routine prend place, elle m’envoie ailleurs. C’est du service que j’ai fait, plus que de la méditation formelle. La Grâce, elle est constituée de mille façons possibles et inimaginables. Comme si de petits lutins étaient aux services de La Grâce, pour rendre notre quotidien facile, magique par ces petits lutins qui sont comme des ambassadeurs de L'Un. 
 
Un revirement de bord, comme ça, en un instant qui nous prend, pour aller sur une annonce quelconque au premier abord. Un petit studio meublé 24 m2 à Bidart, 380 euros charges comprises. C’est-à-dire l’eau, l’électricité, le Wifi compris dans le prix du loyer. Incroyable ! À la normale on me demandera d’avoir trois fois le prix du loyer et là, une personne âgée (65 ans) me demandera juste de ne pas faire de bruit. Elle loue à des étudiants de septembre à juin. Pourtant l’annonce était bien écrite pour étudiant, pourtant j’ai tenté ma chance, sans pour autant la tenter, comme si je devais le faire. C’est tout le paradoxe qu’en étant dans l’instant, dans Le Service, les choses se font comme elles doivent être faites, ni plus ni moins. 
Retour à l'accueil