Seigneur,
Voir La Lumière, comme ce matin, procure tellement de bien. On se sent accompagner sur le chemin. C’est ainsi qu’on se rend compte notre progression, notre évolution, vers Toi, Seigneur. Vers cette vie intérieure, dont nous sommes issus. Quand ta Lumière s’approche, disons quand notre conscience s’approche de Ta Lumière, s’est plus juste ainsi, c’est comme si elle fait partie de nous, comme d’une amie proche qui vient nous rendre visite. On L’accueille en La contemplant. On remarque alors qu’il n’y a plus de séparation entre La Lumière et nous. Elle fait partie de cet ensemble qu’est la méditation sur La Lumière. Rien qui sépare, aussi éblouissante soit-elle !
Tout ça, c’est Ta Grâce qui nous donne, suivant notre posture intérieure. Dans chaque méditation que l’on fait, on se rend compte que ce chemin intérieur se fait lui aussi. Mettre rendue compte de l’impermanence, des choses qui changent tout le temps, ouvre les yeux. Rester centré dans Le Service, c’est comme si cela faisait estomper les pensées qui restent néfastes pour ce cheminement, aussi belles soient-elles ! Tant elles emmènent la peur, l’angoisse, le doute, l'aversion. Mettre notre attention sur la technique du SaintNom, nous donne Ta Grâce. 
On est plus le sujet de la souffrance. Comme si ce qui se passe dans l’instant ne fait que nous traverser. Il n’y a plus d’impact, d'arrêt. L’attention que l’on porte à la technique nous enseigne qu’à chaque respiration, l’instant prend place, à chaque fois qu’on pose notre attention sur Toi, Seigneur.  Ainsi, on est plus dépourvu. On est comme alimenté par Ta Grâce sur chaque instant. 
Retour à l'accueil